...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 just a hero on a bridge that's burning down.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Barbara Gordon

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: just a hero on a bridge that's burning down.    Jeu 12 Nov - 18:43

« Je vais avoir besoin d'aide. » dit la demoiselle tandis qu'elle tenait gracieusement le devant de sa robe pour l'empêcher de tomber tandis que les mains expertes du jeune homme s'affairaient à remonter la fermeture éclair dans son dos. Lorsqu'elle sentie enfin la robe tenir d'elle même, elle baissait les bretelles de son soutient-gorge de manière à le retirer rapidement pour ne pas faire une faute de goût et la demoiselle se retournait, souriante, tandis que le brun en face d'elle renouait simplement sa cravate.  Tendant alors sa main, elle attendit qu'il attrape finalement la sienne, et tous les deux commencèrent une assencion hors de la batcave. Il n'y avait pas à dire, les petites virées comme ça, ça valait tout l'or du monde. Quoi de mieux pour renouer des liens en s'amusant sur les toits de la célèbre ville de Gotham ? Rien, et ça Barbara le savait. Et si cette absence pouvait paraître suspecte - où le fait qu'ils arrivent en retard, tous les deux, au même moment - il n'empêche que tout était pur innocence. Nightwing & Batgirl sautant de toit en toit à la poursuite de l'autre pour smplement oublier les problèmes. C'est plus ou moins ce qui c'était passé, et elle ne regrettait en rien d'arriver en retard à cette petite fête organisée par le célèbre Bruce Wayne, connu comme un milliardaire, comme un père pour le brun, et comme un mentor pour la demoiselle.

Tandis qu'ils s'extirpaient des sous sol du Manoir, les deux individus, mains dans la mains, se lançant des regards complices, se mélangèrent rapidement dans la masse humaine qu'il y avait autour d'eux. Des salutations pour l'un et l'autre, souvent les mêmes personnes, admirant le travail du chevalier Blanc de Gotham ou bien félicitant Richard pour son excellent travail. Mais les deux n'avaient que faire de tout ça. Si Barbara recevait d'inombrable compliment sur sa beauté, ses sourires et sa joie de vivre, ça ne pourrait jamais égaler ceux que Dick formulaient à son égards. Elle adorait, quand il dévorait celle-ci des yeux, quand il lui prononçait avec le plus de délicatesse possible les compliments les plus simplistes, mais les plus merveilleux venant de cet individu. Certains appelleraient ça de la niaiserie, Barbara dirait simplement qu'elle est amoureuse. Amoureuse d'un homme qui comble celle-ci de joie dans les petits moments qu'ils s'offrent, aussi rare soient-ils à cause de leur différents. Elle savait que dés le lendemain, ils s'engueuleraient encore. Mais elle s'en foutait. Car là, tout de suite, elle était en compagnie de l'homme dont elle était folle amoureuse.
S'extirpant du lot d'individus, les deux jeunes gens se retrouvèrent au milieu de la salle principale de récéption, et ils regardèrent autour d'eux. Si Dick était habitué au moindre recoint de ses endroits, la rouquine avait encore du mal. Pourtant, avant qu'elle n'ait le temps de poser les yeux sur celui qui, en cette soirée serait son cavalier, elle le vit s'éclipser pour chercher quelque chose à boire tandis que la main de celui-ci carressait une dernière fois le bas du dos de la rouquine. Quelques minutes. Le temps qu'il prenne un verre pour chacun d'entre eux, et il reviendrait.

Pourtant, peut-être devait-elle se concentrer sur autre chose, et non sur le fait qu'elle passait une soirée avec celui qui hantait chacun de ses rêves. Finalement, au loin, elle vit trois silhouettes. La première, celle d'un homme d'une quarantaine d'année qui semblait à la fois fatigué, et en parfaite humeur, qui riait et profitait d'une coupe de champagne. A ses côtés, un homme dont Barbara ne faisait pas réellement attention, suivi, d'une petite brune. Souriante, la demoiselle s'avançait en direction du trio.  « Hey ! » dit-elle. Voyant les trois personnes se retourner, elle se figeait en voyant le visage de l'homme. Elle l'avait déjà vu quelque part ... mais où ? Pourtant, elle n'eu pas le temps de dire quoi que ça soit que le commissaire, James Gordon, prit la parole en disant à quel point il était heureux de voir tous le monde réuni ici. Et cette joie ne fit que s'accentuer quand il vit l'homme qui tenait deux verres, en donner un à la rousse et se retourner vers le trio. La rouquine se mit alors sur la pointe des pieds et vint voler un baiser au justicier tandis qu'elle se retournait vers les individus.  « Si vous saviez depuis le temps qu'on attendait ça ! » disait James un peu trop enthousiaste.  « Tous le monde sait que vous finirez ensemble, alors arrêtez de vous séparer et rester comme ça. Parce que Babs, chérie, il n'y a personne d'autre que Dick Grayson que j'estime assez digne de confiance pour épouser un jour ma fille ! » la rousse se mit à rougir légèrement en souriant tandis qu'elle sentait la main du brun remonter jusqu'à sa taille.  « Olivia ! » fini-t-elle par dire en tournant le regard vers sa soeur.  « Je te présente donc Dick ! C'est lui le flic de Blüdhaven dont je te parlais depuis des mois !  » disait-elle enthousiaste. Ethousiaste qui disparu bien vite en voyant le regard noir que lui lançait la cadette. Ba quoi ? Qu'avait-elle fait ? Puis c'était qui celui qui était avec elle ? Pourquoi il n'inspirait étrangement, aucune confiance à la rousse hein ? Et c'était connu, Barbara ne se trompait jamais. Bien qu'elle était curieuse de savoir pourquoi sa soeur devenait soudainement folle de rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dick R. J. Grayson

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Jeu 12 Nov - 20:39

Affairé sur sa cravate qui lui donnait du fil à retordre, le jeune homme ne se fit pas presser lorsque la rouquine l'interpella. Sans un mot, il s'avança vers elle, et obéit. En même temps, quel homme sain d'esprit aurait refusé de l'aider dans sa tâche ? Ses doigts experts remontèrent la fermeture éclair, tandis que ses yeux vagabondaient sur la cambrure de Barbara. Il ne se lasserait sûrement jamais de sa peau si claire, qui sentait étrangement bon l'iris. C'était peut-être un parfum qu'elle ne cessait de porter, ou simplement l'odeur de son corps, mais Dick en était dingue. Même s'il ne l'avouerait jamais. Il la regarda retirer son sous-vêtement avec grâce, comme à peu près tout ce qu'elle faisait. L'espace d'un instant, il hésita à le mettre dans sa poche, comme un butin dont il se serrait emparé, mais il se rappela bien vite avoir l'habitude de mettre les mains dans ses poches lors de dîner mondain. Et sortir par mégarde un soutien-gorge de sa poche devant le chef de la police et père de Barbara, cela ne le faisait pas trop.

Main dans la main, ils prirent alors l'ascenseur pour parvenir au manoir. On ne remarquerait sûrement pas leur retard, il y avait tellement d'invités, et tout les yeux étaient braqués sur le sauveur légal de Gotham : Bruce Wayne. D'ailleurs, cela arrangeait plutôt Dick, qui avait bien envie de profiter de sa soirée. Le manoir était l'endroit rêvé pour danser, boire un peu de champagne, rire. Bref, tout ce qui lui plaisait en dehors de sa vie de justicier.

« Je vais chercher à boire, annonça-t-il avant de s'éclipser rapidement. »

Il connaissait ce lieu par cœur, et malgré les années qui passaient, il s'y sentait toujours comme un gamin qui découvrait les lieux pour la première fois. La manoir avait été un refuge pour lui, mais aussi un terrain d'entraînement. Rien qu'à lui, il avait du faire vieillir Alfred d'au moins une dizaine d'années à force de lui faire des frayeurs. Un sourire s'étira sur ses lèvres lorsqu'il songea à ces souvenirs, mais il les chassa rapidement lorsqu'il demanda deux coupes au serveur présent au 'bar' installé pour l'occasion. A peine avait-il les verres en main que Dick se rendit compte qu'il avait perdu Barbara de vue. C'était bien son style : filer en douce sans prévenir. Que ce soit sur le terrain, ou après une nuit torride. Il grommela quelques instants, avant d'apercevoir une chevelure rouge flamboyant qui papotait avec trois autres individus. Elle qui semblait d'ordinaire si mal à l'aise en grand comité, s'était facilement fait des connaissances.

"Et bien, je vois que tu es plus populaire que prévu ! s'exclama le brun en approchant du petit groupe, amusé."

Pourtant, son sourire ne tenu pas très longtemps. Ce n'était pas de la faute de Jim, qui était un peu trop enthousiaste à l'idée de voir sa fille amoureuse, non ça encore, il pouvait le comprendre et le supporter. Ce n'était pas non plus ce grand gaillard au regard froid qui lui disait étonnamment quelque chose qui l'embêtait. Non c'était plutôt le minuscule bout de femme qui se tenait juste à côté d'eux. C'était Olivia. Olivia Gordon. Putain pourquoi il n'avait pas fait le rapprochement.
Aucun mot ne réussit à sortir de sa bouche. La brunette le foudroyait du regard, tandis qu'un blanc atrocement gênant s'était installé entre eux.

"Hum... et bien enchanté Olivia."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illya Webber

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Jeu 12 Nov - 21:19

Si il y avait bien un avantage au fait d'être un des sbires du plus grand criminel de Gotham, c'était le port des masques clownesques qui étaient presque obligatoire. C'était d'ailleurs un moyen de reconnaissance; car nombreux étaient ceux qui se disputaient le nom de "Roi de Gotham." mais le seul qui, à présent avait réussi à réellement s'imposer avait été Le Joker, némésis de Batman. A côté, le Pingouin, Double Face, Crane ou n'importe qui d'autre semblait ridicule, simplement car personne n'était aussi fou que le Joker en lui même. Et dire qu'Illya n'en avait pas peur, ça serait un mensonge. Car comme tous les nobles soldats du clown, il le craignait, et préférait ne pas le contrarier. C'était préférable, quand on tenait à notre vie, et oui, Illya y tenait.
Chacun avait plus ou moins son coin, et celui que le célèbre criminel préférait était l'acierie où il y passait une grande partie de son temps. Ainsi, il n'était pas rare de croiser des hommes armés et masqués prêt à contre-attaquer si la moindre chauve-souris se montrait mais ce soir, il n'y avait rien eu de tout ça. Quoi qu'il en soit, ce moyen de reconnaissance était bien utile dans ce genre de circonstance, à savoir se rendre dans le manoir d'un milliardaire philanthrope au bras de la fille du plus grand flic de la ville. Il était évident que si son identité avait réellement été connu, il n'aurait pas prit ce risque, préférant éviter tout problème. C'était pas tant causer des problèmes au milliardaire qui le dérangeait, mais c'était plutôt risquer de perdre la vie à cause d'une idiotie. Après tout, si quelqu'un apprenait qu'un des sbires du Joker était présent au gala de charité du célèbre Bruce Wayne; alors ça serait la catastrophe. Sur le coup, ça serait la panique. Et une fois seul, ça serait la fin pour lui.

Mais autant ne pas songer à ce genre de chose. Simplement car ce soir, il était simplement un citoyen de Gotham au bras d'une magnifique brune, fille du flic le plus célèbre et le plus apprécié de cette ville et il était, surtout, bien déterminé à profiter de cette soirée comme n'importe qui. Après tout, ça n'était pas tous les jours qu'on était invité au manoir Wayne, encore moins pour une soirée mondaine ! Il fallait avouer que le costume qu'il portait lui avait coûté un bras et demi; mais il en était plutôt fier. Notamment car la brune à son bras semblait apprécier.

La soirée avait déjà bien été entamnée, et il s'avourait le goût du champagne qui devait coûté au moins trois loyer, buvant chaque gorgée avec délicatesse comme pour conserver le plus longuement possible le goût de celui-ci dans la bouche. Et tandis qu'il faisait doucement, mais surement; la connaissance de Jim Gordon en s'inventant une vie un minimum correct - exactement comme il l'avait fait au prêt d'Olivia - il fut interrompu dans ses paroles par une jolie rousse qui semblait, d'après la ressemblance et cette manière qu'elle avait de parler, la soeur de son rendez-vous du soir, Miss Gordon. D'ailleurs, il ne comprit pas réellement les raisons qui poussèrent celle-ci à le toiser d'un regard plutôt méfiant, tandis qu'en retour, il fronçait les sourcils, persuadé d'avoir déjà vu ses yeux d'un vert emeraude quelque part. Réajustant son noeud papillon, il fit un sourire aux deux individus. « Hm ... Illya, enchanté! » dit-il en tendant sa main vers la rousse qui semblait assez réticente à l'idée de devoir lui serrer la main. Pourtant, après quelques secondes d'hésitation, elle le fit, un sourire qu'il qualifiait de sourire aux lèvres. Faisant un signe de tête au jeune homme qui l'accompagnait, il passait rapidement son bras derrière le dos d'Olivia. Cependant, en voyant le regard noir qu'elle lançait en direction des deux nouveaux individus, il toussotait légèrement avant de venir murmurer dans son oreille. « Je vais reprendre un truc à boire, tu veux quelque chose ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Gordon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 12/11/2015
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Dim 15 Nov - 17:25

Pour une des rares fois de sa vie, la petite brunette se sentait assez féminine. C'était une occasion spéciale, et la première fois qu'elle était invitée à un événement aussi important. C'était grâce à son père évidemment, mais maintenant qu'elle était légalement majeure, elle pouvait se rendre à ce genre de dîner mondain, en se sentant enfin à sa place. Elle avait revêtu une simple robe argenté, plutôt sage, puisqu'elle serait aux bras de son père pour une bonne partie de la soirée. Et puis elle voulait rester cohérente avec son statut d'étudiante en médecine. Ce genre d’événements, c'était toujours l'occasion de se faire des contacts.

Pourtant, une pression supplémentaire s'ajoutait sur ses épaules, car ce soir, elle allait rencontrer le petit ami de sa sœur : enfin. Et elle avait grandement hâte, depuis le temps qu'elle lui en parlait ! De son côté, Olivia viendrait aussi en bonne compagnie, mais ce ne serait pas la première fois, car Illya avait déjà rencontré son père une semaine auparavant ; dans ses conditions plus que gênantes. En effet, le commissaire les avait surpris au lit, en rentrant plus tôt que prévu, un soir. Car malgré son visage aux traits fins qui lui donnait facilement l'air d'avoir plus de 25 ans, Olivia était le petit bébé de la famille Gordon, et elle vivait toujours chez ses parents.

« Voilà Barbara ! S'exclama-t-elle au beau milieu de la conversation lorsqu'elle aperçu une rouquine approcher. C'est pas trop tôt ! »

Elle avait toujours eu la fâcheuse tendance à dire ce qu'elle pensait bien trop fort, et son engouement prouvait à quel point elle s'était ennuyé en l'absence de sa grande sœur. Illya était intéressant, mais pas Jim, qui tentait de se la jouer 'attention à ma fille jeune homme je suis flic'. Olivia abordait un grand sourire en observant sa rouquine de sœur, qui portait une robe à en faire baver plus d'un. Elle avait toujours été la femme fatale entre elle deux, et cela ne la dérangeait pour le moins du monde. Au contraire, Oli' était toujours la première à dire qu'elle aurait épousé sa sœur si elle avait été un homme. Mais alors que la soirée s'annonçait bien, son visage changea d'expression en voyant un beau brun approcher.

« Olivia ! Je te présente donc Dick ! C'est lui le flic de Bludhaven dont je te parlais depuis des mois ! »

Elle avala sa salive en risquant de s'étouffer tellement sa gorge était serrée. Ce n'était pas juste qu'il était canon, c'était que ce flic, ce Dick... était son Richard. Son ex.

« Je veux bien une vodka, fit-elle à Illya avec un sourire forcé pour qu'il comprenne qu'elle n'allait pas bien. J'en ai marre du champagne. Babs, je dois te parler. Excusez-nous messieurs. »

Comme la petite furie que la cadette pouvait être, elle attrapa alors le bras de sa sœur pour l'emmener à l'écart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara Gordon

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Dim 15 Nov - 18:32

"Je me sens comme une célébrité ce soir, c'est fou!" disait la rousse en rigolant légèrement suite à la remarque de celui qui était son cavalier ce soir et à la réaction qu'avait eu sa soeur en voyant la jeune femme arriver quelques minutes plus tôt. Elle s'empressait d'attraper la coupe que Dick avait rapporter pour finalement se mettre sur la pointe des pieds et lui voler un chaste baiser avant de rapporter son attention sur sa cadette, son cavalier - Babs savait qu'elle l'avait déjà vu quelque part, c'était certains - et sur son père. "C'est plutôt lui la star." disait-elle en un signe de tête en direction du milliardaire qui était à l'autre bout de la pièce. Le regard vert de la rousse se posait dessus et lorsqu'il relevait la tête, ils s'échangèrent un regard des plus complices. Il fallait dire que Babs pouvait se vanter de connaître le véritable Bruce, celui qui n'était pas exposé sur les tabloïds, celui qui était plus philanthrope qu'autre chose, celui qui n'était pas l'image que les médias tentaient de véhiculer. Elle voyait comme ces dernières années, Damian s'était assagi. Si au début, elle avait eu du mal à le supporter, si elle n'avait pas apprécié les manières violentes qu'il avait, il était devenu plus mature en compagnie de Bruce qui avait fait comprendre au gamin que l'éducation véhiculé par sa mère n'avait pas nécessairement été la bonne. Elle savait aussi, comme tous le monde, qu'il avait recueilli le brun qui était à son bras lorsqu'il avait perdu ses parents. Bruce Wayne n'était pas l'homme que le monde pensait connaître par le biais de pourritures de journeaux. Il était tellement plus que ça.

Elle fut surprise de voir que sa soeur l'embarquait si brusquement. Tandis qu'elle se concentrait pour ne pas renverser le champagne qui était dans sa coupe, elle profitait d'être derrière celui qui lui servait de petit ami ce soir pour lui donner une légère tape sur les fesses. Ba oui, pourquoi seul les hommes devraient avoir ce privilège ? Puis elle en avait rêvé toute la soirée, comme à chaque fois qu'il enfilait son costume. C'était pas sa faute si il lui faisait une chute de reins absolument divine et si, à chaque fois qu'elle avait eu l'opportunité d'être derrière lui, elle avait secrètement bavé sur sa silhouette digne d'un dieu grècques avec, en plus, ses fesses divinement bien dessinés qui ressortaient particulièrement bien dans son costume de justicier. "Je reviens vite." lui avait-elle dit avec un légers clin d'oeil avant de reporter son attention sur sa soeur qui tirait toujours celle-ci de la foule de personne qu'il y avait pour qu'elles s'installent dans un coin pour parler en privé. "Oli, qu'est ce qui se passe ?" demandait-elle soudainement inquiète. Pourquoi sa soeur avait-elle impérativement besoin de lui parler ? Avait-elle fait quelque chose de mal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Olivia Gordon

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 12/11/2015
Localisation : Gotham City

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Mar 17 Nov - 11:20

Ne connaissant pas l'endroit où ils se trouvaient tous actuellement, Olivia tira sa sœur où elle le pouvait. Malheureusement, il semblait y avoir des serveurs un peu partout. Elle monta alors un grand escalier, qui devait mener jusqu'à une partie un peu plus privée du manoir. La brunette s'arrêta en haut, au premier palier, considérant que l'endroit était assez intime pour se livrer enfin.

"Babs ! S'exclama-t-elle après avoir bien vérifié qu'elle était seulement toutes les deux. Comment... C'est Richard !"

Ses mots étaient vraiment confus. Comment avouer à sa sœur, sa meilleure amie une telle nouvelle ?

"Ton Dick, c'est mon Richard. C'est la même personne."

Olivia ne voulait pas faire souffrir Barbara, mais elle se voyait mal faire semblant de découvrir Dick au fur et à mesure des repas familiaux alors qu'elle le connaissait même dans son plus simple appareil.
Nerveuse, elle se tortillait les mains, commençant à transpirer. Barbara ne réagissait pas, et cela avait le don de la rendre folle. Malgré cela, il ne fallait pas qu'elles restent trop longtemps éloignés ou Jim et Illya commenceraient à se poser des questions. Car Richard ou plutôt Dick, lui, se doutait bien du sujet de leur aparté.

"J'suis désolé Babs mais j'pouvais pas te le cacher..."

La jeune femme fut interrompue par des coups de feu et des cris. La musique jazzy qui apportait une ambiance sereine jusque lors s'arrêta d'un coup tandis que des voix graves et les bruits de pas lourds résonnèrent dans les nombreuses pièces du manoir Wayne. Quelque chose d'anormal se passait en bas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barbara Gordon

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 12/11/2015

MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    Mar 17 Nov - 22:55

Si elle avait eu le temps, elle aurait réalisé. Ca montait, doucement, mais surement, jusqu'à son cerveau, tandis que son coeur se brisait légèrement face à l'annonce que venait de faire Olivia. L'homme dont elle était amoureuse avait, par le passé entretenu une relation avec sa soeur ? Si en soit, ils ne se connaissaient pas encore à cette époque, il n'empêche que ça lui faisait mal. Et surtout, comment Dick avait-il pu garder une chose comme telle ? Pourquoi lui n'avait rien dit ? Ces questions s'enchaînaient, mais alors qu'elle tentait, d'elle même, de trouver des réponses à ses questions, des bruits retentirent. La musique se coupait net, et un coup de feu raisonnait dans la pièce, ce qui eu le don de faire réagir, comme chaque personne ici, la rouquine qui, d'instint, se jetait sur sa soeur pour plaquer celle-ci au sol. Elle attendit alors que la rafale de coup de feu s'arrête pour finalement se redresser légèrement et observer la scène de son petit perchoir tandis que tous semblaient tétanisés. Ce clown, cet infame individu se tenait là, au milieu de l'assemblée à faire un discours sur les besoins de Gotham, sur sa population corrompu, passant de l'explication tordue au fou-rire. C'est là qu'elle comprit qu'elle n'aurait pas le temps de s'acharner sur son sort, et que son histoire personnelle ne deviendrait que secondaire. Là, Barbara devenait Batgirl. Et elle ne pouvait pas mettre la vie de centaines de personne en danger, uniquement car elle se morfondait sur le fait que son pseudo petit ami soit sorti avec sa soeur dans un passé lointain.

Elle analysait la situation. Le visage des gens était paralysée par la peur. Les femmes se serraient contre leur cavaliers tandis que tous restaient immobile. Ce fameux discours continuait, et la rousse attrapait fermement la main de sa soeur. "Viens avec moi et surtout, ne fait pas de bruit." dit-elle en continuant finalement de monter les différentes marches du manoir. Lorsqu'enfin, elles arrivaient à l'étage, la demoiselle se collait contre un mur en entendant des pas s'avaçant dans leur direction. Fronçant les sourcils, elle attendit. Et lorsqu'enfin elle perçu le bout de l'arme, Barbara saisit celle-ci avec force et frapait le nez du sbires avec. Ne s'attendant pas à un tel choc, il laissait juste assez de temps à Barbara pour lui affliger le coup qui l'endormirait pendant quelques temps. "Je crois que certains sont passés par le toit." expliquait-elle discrètement. Finalement, elle contournait le corps endormis au sol et elle tirait de nouveau sa soeur vers une grande porte. Poussant alors celle-ci, les demoiselles tombèrent sur une salle d'apparence basique. Barbara refermait la porte derrière sa cadette et s'appuyait contre celle-ci pendant un cours instant. Reprenant alors son soufle, la demoiselle avançait jusqu'au piano et tapait trois notes. Si d'apparence cela pouvait pataîrtre futile, il n'empêche que dans le mur, un renfoncement se fit permettant alors un passage libre. Impatiente, la demoiselle pénétrait dans cette ouverture, espérant que sa soeur soit assez en état de choc pour se rendre compte de la réalité.
C'est alors qu'une descente débutait de manière à rejoindre le plus rapidement possible les sous-sol de la cave alors que la bibliothèque se fermait doucement mais surement derrière eux.

Finalement, elle retirait tous les artifices dans ses cheveux et entrait un code dans le bat ordinateur qui permis alors à la tenue de la justicière d'ouvrir le tube en plexyglasse dans lequel une de ses tenues gisait. C'est alors qu'elle retirait avec les moyen du bord, sa robe de soirée qu'elle ne tardait pas à remplacer par la combinaison noire faire de kevlar ainsi par ce masque qui lui sied tant. Elle espérait juste une chose, une seule et dernière chose: que sa soeur oublie absolument tout ce qu'elle voyait en ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: just a hero on a bridge that's burning down.    

Revenir en haut Aller en bas
 
just a hero on a bridge that's burning down.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [AIDE] j'ai un htc hero et je n'arrive pas a envoyer des mp3 par bluetooth
» [ROM MAGIC 32B]09/11 - (V1.6) Qteknology HTC HERO PORT from [2.73.405.5]
» [DIVERS] iPhone 3GS vs HTC Hero: Test Comparatif (Video)
» [MAJ]HTC Hero - Android 2.1 Eclair
» [INFO] Qui a acheté le HTC HERO?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ecriture :: Zone RP-
Sauter vers: